Naouel Zenaidi

Je me porte beaucoup mieux depuis la disparition des modems 56K et des textos limités à 160 caractères.

Naouel

Petite, j’ai découvert les joies de l’ordinateur en jouant à Prince of Persia sous MS-DOS. Vers 14 ans, j’ai commencé à m’intéresser à l’HTML et créé mes premières pages internet sur des séries télévisées. Aujourd’hui, je suis captivée par tout ce qui touche de près ou de loin au web et aux réseaux sociaux, mais je suis aussi passionnée de musique indé et amoureuse inconditionnelle du Royaume-Uni où j’ai vécu 6 ans.

 

DING ! Questions time !

1/ Si tu étais un slogan ?
« Love it or hate it », slogan emblématique de Marmite, marque de pâte à tartiner britannique au goût assez particulier.

2/ Quelle campagne de com aurais-tu aimé réaliser ?
La campagne HTML5 accompagnant le lancement de The Suburbs, troisième album d’Arcade Fire, en 2010. L’utilisateur était invité à se rendre sur www.thewildernessdowntown.com avec Google Chrome pour visionner un clip musical interactif où il se retrouvait plongé dans les rues de son enfance grâce aux vues satellites de Google Maps, le tout sur la musique de We Used to Wait d’Arcade Fire. L’opération fait partie de ‘Chrome Experiments’, un regroupement de projets web créatifs construits en HTML5 et JavaScript.

3/ Une personnalité qui t’inspire ? 
J’aurais plutôt tendance à être inspirée par des écrits que des individus. Generation X (Douglas Coupland) et Less than zero (Bret Easton Ellis) sont des romans qui m’ont énormément marquée. Côté poésie, il y a The road not taken (Robert Frost), et Worstward Ho (Samuel Becket), d’où est tirée la fabuleuse citation « Ever tried. Ever failed. No matter. Try Again. Fail again. Fail better ».

Naouel Zenaidi - CV

Naouel Zenaidi
Je me porte beaucoup mieux depuis la disparition des modems 56K et des textos limités à 160 caractères.
Naouel Zenaidi

A propos Naouel Zenaidi

Je me porte beaucoup mieux depuis la disparition des modems 56K et des textos limités à 160 caractères.

Les commentaires sont clos.