Et si vous marketiez votre prez’ de startup ?

The word Marketing highlighted with red marker in a handwritten chart

« Nous sommes le Uber de la location… », ou encore « le Tinder de la musique ». Ces termes à la mode sont reprit par bon nombre de présentations de startupeurs. Or, ces termes qui, à l’époque pouvaient donner de la valeur aux présentations,  sont semble-t-il aujourd’hui dépassés. Comme le souligne dans un article à ce sujet, Nicolas Cazard directeur commercial de RP factory, une agence presse dédiée notamment aux startups. 

Se comparer à des grandes réussite de la tech, est monnaie courantes, dans les pitchs et les communiqués de presse. Faire référence à un modèle économique connu avait pour but de se faire connaitre et de devenir par conséquent légitime dans son domaine. Car avant tout pour plaire aux journalistes il faut un bon titre accrocheur, qui lui même pourra taper dans l’oeil des lecteurs.

Mais les termes employés sont-ils vraiment représentatifs de vos modèles économiques ?

Le Uber à toutes les sauces

L’Ubérisation est le terme le plus courtisé du moment, ce phénomène désigne une start-up ou un nouveau modèle économique lié à l’économie digitale, qui peut menacer et remettre en cause un modèle traditionnel. Ce changement impact petit à petit tous les secteurs de l’économie de service.

Les nouveaux acteurs de l’économie numérique

uberisation2

 C’est quoi un Uberisateur ? 

Un point s’impose avant d’annoncer que vous êtes le « Uber du.. ».

Un Ubérisateur se place comme un nouvel entrant, qui propose une nouvelle manière de faire, tout en s’affranchissant des règles traditionnelles de fonctionnement de ce marché.

Travis Kalanick patron d’Uber : le graal des startuppers

Travis il à un sacré culot ! L’homme le plus détesté au monde, devient le Graal des startuppeurs. Aujourd’hui tous rêvent de devenir le Uber du…

L’aventure Uber débute en 2010 à San Francisco. 2011 ils s’exportent. Uber, la société de voiture avec chauffeurs à totalement révolutionné le marché des taxis, grâce à son nouveau modèle économique.

Et là c’est le drame.. 

Les services d’Uber, reposent sur une plate-forme technologique permettant aux utilisateurs des applications mobiles ou des sites Web d’organiser et de planifier des déplacements et/ou des services.

Une fois arrivé sur le marché français Uber reçoit des réactions violentes vis à vis des acteurs traditionnels. Les taxis sont obligés de baisser leurs tarifs, et créent un syndicat. C’est alors que commencent les manifestations des chauffeurs contre Uber.

Après 3 levées de fonds, la société Uber à été estimé en 2014 à 40 milliards de dollars.

Alors … « Uber, à qui le tour ? » ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.