#Communautez – Transformation numérique et service public

#Communautez @LaNetscouadeCafé monde et médias (Photo de Chloé Beaumont)

Le digital, territoire exclusif des acteurs privés ? Pas exactement. Depuis plusieurs années, les services publics se développent pour assurer leur transformation numérique. Quels sont les enjeux de cette modernisation et quelles innovations proposent les acteurs publics pour s’adapter aux nouveaux usages et besoins des citoyens ?

Ce sont ces questions qu’ont proposé d’aborder, mercredi soir, les 4 invités de l’agence digitale La Netscouade lors de son rendez-vous mensuel « #Communautez », en partenariat avec le magazine Usbek et Rica.

Selon Emmanuel Grégoire, adjoint à la Mairie de Paris et premier intervenant de la soirée, les attentes des citoyens en matière de téléservices publics sont élevées. Pour la Mairie de Paris, l’enjeu n’est donc pas uniquement de développer ces services. Il s’agit surtout de répondre de manière qualitative aux nouveaux besoins des usagers  Malgré une certaine lenteur à la mise en mouvement, la capacité d’innovation est en réalité très forte au sein des pouvoirs publics et la culture d’innovation est particulièrement présente à la Mairie de Paris.

mairie-de-paris

Il y a, selon lui, une véritable volonté de s’adapter et d’accompagner l’évolution des usages, notamment en s’inspirant des méthodes du secteur privé : “Contrairement au privé, nous ne souffrons pas de l’éclatement de l’offre ; nous sommes dans une situation de monopole. Mais ce n’est pas parce que les usagers sont obligés de venir chez nous que notre objectif premier n’est pas de les satisfaire.”

Dans leurs développements de téléservices, les pouvoirs publiques doivent néanmoins prendre en compte un certain nombre d’éléments comme la fracture numérique, qui divise les usagers dans leur degré d’accès aux nouvelles technologies, mais également l’accompagnement du personnel pendant cette transition numérique, tout en s’assurant de la compatibilité avec les différents téléservices proposés par l’État et et de la mise en place de passerelles avec celle-ci.

Du côté du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), l’objectif était de développer l’offre légale d’œuvres culturelles en ligne pour le grand public. Pour Julien Neutres, chargé de mission auprès de la Présidente du CNC, la première difficulté était le mauvais référencement des portails légaux et, d’autre part, l’abondance de l’offre illégale de contenu. Pour contrecarrer cela, il fallait à la fois regrouper toutes les offres et mettre l’information à disposition du consommateur.

Et c’est ce que le CNC a fait en créant vad.cnc.fr, une base de données de vidéos à la demande permettant au consommateur l’accès à des œuvres culturelles en ligne via une plateforme légale. En ligne depuis fin janvier, le moteur de recherche  se veut résolument simple d’utilisation. Il propose actuellement un catalogue de plus de 10.000 films, qui sera enrichi au cours des prochains mois, avec notamment l’ajout de séries, documentaires et courts-métrages.

cnc
Partenaire du CNC, SensCritique est quant à elle une plateforme qui propose d’encourager la consommation d’œuvres culturelles (films, séries, jeux, livres, BDs, musique). Son co-fondateur Guillaume Boutin a expliqué que le site permettait la construction d’une mémoire culturelle à travers le partage de critiques et de recommandations, s’appuyant sur le principe du bouche à oreille.

Selon lui, il existe deux freins principaux à la consommation légale d’œuvres culturelles : d’une part, une offre très éclatée et par conséquent difficile d’accès pour le consommateur ; de l’autre, un manque de mesures coercitives de la part des pouvoirs publics.

SensCritique

Sur le sujet de l’Open Data, Simon Chignard, data editor pour Etalab nous a ensuite présenté data.gouv.fr, plateforme ouverte de données publiques. Construite sur un modèle de modération a posteriori, le site permet à qui le souhaite de publier des jeux de données, avec l’existence d’un sceau « Service Public Certifié » pour les données publiées par les ministères.

La plateforme accueille ainsi des données d’utilité publique initialement collectées et compilées par des individus passionnés de data. Ces « data nerds« , comme on les appelle, peuvent publier sur la plateforme leur travail, souvent le fruit d’années de recherches. L’Association des camping-caristes de France a, par exemple, répertorié la hauteur des ponts à travers la France pour pallier aux indications parfois erronées des panneaux de sécurité routière et éviter aux conducteurs d’endommager leur véhicule.

data.gouv.fr

Pour Simon Chignard, le défi de la transformation numérique pour les pouvoirs publics est aussi celui de la confiance. Il s’agit d’établir un système avec moins de contrôle a priori et plus de modération a posteriori. Ceci permettrait notamment de simplifier les démarches administratives, comme c’est déjà le cas avec les marchés publics simplifiés (MPS), un dispositif qui offre la possibilité de candidater aux appels d’offre en fournissant uniquement le numéro de SIRET de l’entreprise.

En conclusion de la soirée ont été soulevées un certain nombre de problématiques, notamment la centralisation des données et le contexte de très forte segmentation des services publics, la restitution des données personnelles, et l’enjeu démocratique derrière la construction de l’identité numérique du citoyen.

Une soirée riche en sujets donc, et qui a ouvert de nombreuses pistes de réflexion sur les opportunités et les défis de modernisation pour les services publics.

Suivez LaNetscouade sur Twitter pour les prochains rendez-vous #Communautez.

Naouel Zenaidi
Je me porte beaucoup mieux depuis la disparition des modems 56K et des textos limités à 160 caractères.
Naouel Zenaidi

A propos Naouel Zenaidi

Je me porte beaucoup mieux depuis la disparition des modems 56K et des textos limités à 160 caractères.

Un Commentaire

  1. Les infos ici sur cette page sont bien intéressantes. J’ai vraiment bien aimé, un article qui est bien écrit et nous permet d’en savoir un peu plus sur le sujet. Bien vu !
    Amandine Luong / MELTY.FR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.